L'accompagnement des partenaires sociaux lors de la mise en place des régimes collectifs de protection sociale

Accueil > L’Actu archivée > Le système de retraite français

Sous-rubriques

Le système de retraite français

Tout imparfait qu'il soit, 87% de la population française se déclarent attachés à leur système de retraite et 23% souhaitent le garder en l'état, alors que 64% pensent qu'il serait bon de le réformer pour mieux le préserver.

C'est ce qui ressort du dernier baromètre annuel de la retraite, réalisé par LH2, pour le compte de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV). Les résultats de ce baromètre mettent en exergue les difficultés à venir d'une réforme annoncée.

En effet, 80% des personnes interrogées ne veulent pas envisager une quelconque diminution des pensions, 52% refusent l'idée de cotiser plus longtemps (contre 50% en 2008) et personne ne semble d'accord pour une augmentation des cotisations.

Par ailleurs, l'âge "rêvé" de départ en retraite se situe aux alentours de 57 ans. A contrario, l'âge "contraint" de départ en retraite est désormais de 64 ans (il était de 63 ans en 2008).

De plus, un récent sondage BVA pour le compte de France Info, "Les Echos" et Absoluce révèle que 63% des Français estiment que le droit à la retraite à 60 ans est un acquis social et qu'il ne peut pas être remis en cause. Parmi les sondés, seuls 34% jugent "qu'il est logique que l'âge légal de départ à la retraite soit repoussé au-delà de 60 ans, puisque l'espérance de vie s'allonge".

Parmi les solutions proposées dans ce sondage pour "sauver" le système de retraite français et le conserver en l'état, 51% des personnes interrogées choisissent l'allongement de la durée de cotisation. La solution consistant à augmenter les cotisations ne recueille que 31% des suffrages et 14% des sondés ne veulent ni de l'une ni de l'autre.


Menu

Espace Membres

Authentification

mot de passe oublié ?

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com