L'accompagnement des partenaires sociaux lors de la mise en place des régimes collectifs de protection sociale

Accueil > L’Actu archivée > Salaires hommes-femmes

Sous-rubriques

Salaires hommes-femmes

Une récente étude de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) révèle que, parmi les personnes âgées de 39 à 49 ans, les femmes gagnent en moyenne 27% de moins que leurs collègues du sexe opposé. Le parcours professionnel des femmes, moins linéaire que celui des hommes, est une des raisons de cet écart. En effet, 26% des mères, tous âges confondus, se déclarent inactives, au chômage ou en congé parental. Sans compter les 9% d'entre elles qui réduisent leur temps de travail. Quant aux femmes ayant eu une carrière continue, elles gagnent en moyenne 23% de plus que celles qui ont temporairement arrêté de travailler pour raisons familiales. Cet écart a des raisons objectives : les femmes ayant une carrière sans interruption sont plus diplômées (19% ont un niveau minimal bac + 3 contre 12% pour les autres) et ont accumulé plus d'années d'expérience professionnelle (23 ans en moyenne contre 18 ans).

Cependant, même lorsqu'elles n'ont pas interrompu leur carrière professionnelle, les femmes restent sous-payées en regard des salaires de leurs collègues masculins.
L'étude le démontre en comparant le salaire horaire des hommes et des femmes entre 39 et 49 ans n'ayant connu aucune interruption de carrière pour raison familiale : cette comparaison montre un écart de 17% au détriment des femmes. Et pourtant, les femmes n'ayant pas interrompu leur carrière pour raisons familiales sont un peu plus diplômées que les hommes (19% contre 17% ont au moins un niveau bac + 3), ont la même durée d'expérience (23 ans) et un peu plus d'ancienneté
(17 ans contre 15 ans).

D'après les auteurs de l'étude, cette différence de salaire tient à des facteurs structurels (par exemple, les hommes occupent plus rarement des postes à temps partiel et plus souvent des positions professionnelles supérieures). Mais ces facteurs ne représentent que 30% de l'écart de salaire.

L'OFCE avance alors plusieurs explications à l'inégalité salariale injustifiée entre hommes et femmes :
- Pour concilier vie familiale et vie professionnelle, les femmes peuvent rechercher des postes moins exigeants et "échanger" ainsi un salaire plus bas contre une souplesse horaire ou une moindre intensité de travail ;
- Le plafond de verre dont sont victimes les femmes qui se heurtent à des obstacles croissants dans leur progression de carrière ;
- La suspicion de l'employeur qui à tendance à voir en toute salariée féminine une personne susceptible de sortir du marché du travail temporairement ou définitivement pour raisons familiales.

Les auteurs de l'étude proposent deux solutions pour lutter contre ce phénomène : soit faire de la carrière continue une norme, soit amener les employeurs à douter de qui, de l'homme ou de la femme, interrompra sa carrière pour raisons familiales. Ce qui sous-entend une volonté politique forte pour développer un congé parental mieux rémunéré.


Menu

Espace Membres

Authentification

mot de passe oublié ?

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com