L'accompagnement des partenaires sociaux lors de la mise en place des régimes collectifs de protection sociale

Accueil > L’Actu archivée > La perte d’autonomie en chiffres

Sous-rubriques

La perte d'autonomie en chiffres

Réalisée entre avril et octobre 2008 auprès de "ménages ordinaires" et, fin 2009 auprès de personnes vivant en institution, l'enquête "Handicap-Santé" a été analysée par deux études de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES).

Le 1er volet de l'enquête montre que 67% des femmes et 73% des hommes âgés de 18 ans ou plus vivant à leur domicile se considèrent en bonne ou très bonne santé. Après 75 ans, seuls 25% des personnes interrogées se déclarent en bonne santé et, pour 80% de celles qui ne le sont pas, c'est une maladie chronique ou un grave problème de santé qui les touche. A cet âge, 1 personne sur 4 reconnaît être fortement limitée dans ses activités quotidiennes et depuis au moins 6 mois, à cause d'un problème de santé. Ce n'est le cas que de 10% des 40-65 ans et de 5% des moins de 40 ans.

Egalement interrogées sur leur degré de dépendance, 5% des personnes entre 20 et 59 ans annoncent une limitation physique au moins (motricité ou audition en général) et 8% une limitation cognitive grave (trous de mémoire, difficultés de concentration, agressivité, ...). Chez les personnes âgées de 60 ans et plus, les proportions passent respectivement à 25% et 14%. Au total, 0,4% des 20-59 ans et 1% des 60 ans et plus connaissent des restrictions absolues dans les activités essentielles du quotidien.

Finalement, l'étude distingue quatre groupes d'âge parmi les personnes vivant à leur domicile :

- Dans la tranche des 20-39 ans, 0,5% (soit 82.100 personnes) sont très dépendants ;

- Bien que 6,8% des 40-59 ans se déclarent déjà en perte d'autonomie, peu souffrent de restrictions absolues d'activité mais 0,9% d'entre eux sont dépendants (soit 156.000 personnes) ;

- 17% des 60-79 ans ont une perte d'autonomie, modérée pour 13,7% d'entre eux (soit 1,4 million de personnes) et causant une dépendance pour les 3,3% restants (soit 334.000 individus, dont 61.000 fortement dépendants) ;

- 6 sur 10 personnes âgées de 80 ans et plus sont relativement autonomes. Plus d'¼ souffrent d'une perte modérée d'autonomie, 11,2% sont dépendantes (soit 277.000 personnes) et 2,5% sont très dépendantes (soit 62.000 personnes).

L'étude souligne qu'aux âges élevés, les limitations physiques absolues et les troubles cognitifs graves s'allient pour générer la forte dépendance, alors qu'avant 60 ans, seuls la moitié des cas de forte dépendance ont pour cause des troubles cognitifs graves.


Menu

Espace Membres

Authentification

mot de passe oublié ?

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com