L'accompagnement des partenaires sociaux lors de la mise en place des régimes collectifs de protection sociale

Accueil > L’Actu archivée > L’ISR A LE VENT EN POUPE

Sous-rubriques

L'ISR A LE VENT EN POUPE

L'ISR, qu'est-ce que cela recouvre ?

L'Investissement Socialement Responsable (ISR) est un terme générique désignant les diverses démarches d'intégration du développement durable au sein de la gestion financière. Ce qui signifie que les investisseurs qui pratiquent l'ISR ne s'intéressent plus uniquement aux caractéristiques financières des actifs dans lesquels ils placent leurs capitaux mais prennent en compte des critères dits "extra-financiers", c'est-à-dire Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) dans leurs choix d'investissement.

Plus particulièrement développé depuis les années 2000 en France et en Europe du Nord, l'ISR recouvre de nombreuses pratiques liées à des objectifs divers. Cependant, deux grandes catégories d'objectifs se distinguent :

- La maîtrise des risques dans l'optique d'une meilleure performance financière à long terme : c'est l'objectif des investisseurs de long terme qui se servent de grilles d'analyse extra-financière pour identifier les risques d'ESG des entreprises dans lesquelles ils investissent mais aussi déceler les opportunités de croissance d'entreprises qui, par des démarches innovantes et "socialement responsables", savent s'adapter à de nouvelles contraintes économiques ou anticiper de nouvelles attentes de leur clientèle ;

- La conjugaison de l'ISR et de l'éthique : c'est l'objectif des investisseurs qui souhaitent investir dans des entreprises dont les pratiques sont compatibles avec leurs valeurs ou celles de leurs clients. L'analyse extra-financière leur sert alors à exclure de leurs investissements des secteurs d'activités ou des entreprises au motif qu'ils ou elles ne correspondent pas à leurs valeurs morales ou sont coupables de violation des grandes conventions internationales sur l'environnement, le respect des droits humains, ...

La spécificité française en matière d'ISR

En Europe, les épargnants particuliers détiennent en moyenne 6% des encours de l'ISR. En France, Novethic, filiale de la Caisse des Dépôts et centre de recherche sur l'ISR et la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) estime que sur les 115Md€ que pèse aujourd'hui l'ISR, l'épargne salariale (56Md€) joue un rôle moteur/majeur dans son développement, puisqu'elle représente près de 25% de ses encours, soit 13,2Md€. Ce type de placement a connu une croissance record de 38% entre 2010 et 2011 expliquée, entre autres, par le basculement de fonds salariaux gérés de façon "classique" vers une gestion ISR et par l'obligation légale de proposer un Fonds Commun de Placement d'Entreprise (FCPE) solidaire dans tout Plan d'Epargne d'Entreprise (PEE) à compter du 1er janvier 2010. Dix pour cent des encours de ce FCPE solidaire sont investis dans le financement de l'économie sociale et solidaire, les 90% restants étant, pour 80% d'entre eux, gérés de façon ISR.

Quels leviers de croissance pour les fonds ISR ?

Créé en 2002, le Comité Intersyndical de l'Epargne Salariale (CIES), qui regroupe quatre des cinq organisations syndicales représentatives (CFDT, CFE-CGC, CFTC et CGT), œuvre au développement de l'épargne salariale en labellisant des gammes de fonds salariaux répondant à plusieurs critères, dont celui de la gestion socialement responsable des valeurs sélectionnées. Il appartient ensuite au conseil de surveillance, qui contrôle la gestion des FCPE et représente les intérêts des salariés adhérents au fonds, de choisir les fonds ISR qui leur seront proposés. Les gammes de fonds labellisés par le CIES représentaient 10Md€ à la fin 2012 (+ 18%) et sont aujourd'hui disponibles auprès de 13 sociétés de gestion de l'épargne salariale. Le CIES se trouve ainsi au 1er rang des leviers de croissance des fonds ISR.

Les entreprises et les gestionnaires de fonds jouent aussi un grand rôle dans la croissance des fonds ISR. Les premières, demandeuses de placements ISR, poussant les seconds à développer leurs offres en la matière. Selon le responsable de la recherche sur l'ISR de Novethic, la progression des fonds ISR découle "d'une volonté des ressources humaines et des directions d'entreprises d'installer un dialogue positif avec les syndicats."

Quel avenir pour les fonds ISR ?

Important facteur de développement de l'épargne salariale, l'ISR enregistre la progression la plus significative des encours d'épargne salariale. Les efforts d'information doivent pourtant s'accentuer en sa faveur. A cet effet, le CIES et le Forum pour l'Investissement Responsable* (FIR) ont lancé, début 2013, un guide pédagogique destiné aux salariés et aux responsables d'entreprise.

* Le FIR est une association multipartite de promotion de l'ISR qui regroupe l'ensemble des acteurs : investisseurs, sociétés de gestion, courtiers, agences de notation extra-financière, conseils investisseurs, organisations de place et syndicales mais aussi des universitaires et des professionnels engagés.

Pour accéder au site de Novethic : http://www.novethic.fr/novethic/v3/isr-investissement-socialement-responsable-enjeux-et-donnees.jsp

Pour accéder au guide FIR/CIES : http://www.frenchsif.org/isr/wp-content/uploads/Guide-Epargne-Salariale-ISR.pdf


Menu

Espace Membres

Authentification

mot de passe oublié ?

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com