L'accompagnement des partenaires sociaux lors de la mise en place des régimes collectifs de protection sociale

Accueil > L’Actu archivée > L’âge & le logement

Sous-rubriques

L'âge & le logement

Comme l'avait révélé l'enquête Patrimoine de l'INSEE en 2003-2004, les logements et les terrains sur lesquels ils sont, ou pourront être bâtis, sont davantage détenus par des personnes relativement âgées que par des plus jeunes.

En 2007, 35% du patrimoine des ménages était constitué de "terrains sous-jacents" -ceux qui supportent une habitation ou sont achetés dans ce but - alors que les logements n'en représentaient que 27%.

Or, toujours selon l'INSEE, l'indice des prix des "terrains sous-jacents" a été multiplié par 20 entre 1978 et 2007, tandis que le multiplicateur est de 4 pour l'ensemble du patrimoine

Les taux de détention de la résidence principale selon l'âge de la "personne de référence" du ménage sont les suivants :
- 13,7% si elle a moins de 30 ans,
- 46,1% si elle a entre 30 et 39 ans,
- 60,9% si elle a entre 40 et 49 ans,
- 67,5% si elle a entre 50 et 59 ans,
- 69,5% si elle a entre 60 et 69 ans,
- 61,4% si elle a 70 ans ou plus.

Ce qui signifie que les achats de terrains bâtis ou à bâtir ont lieu surtout entre 30 et 50 ans. Les vendeurs sont des ménages qui en possèdent, le cas échéant à la suite d'un héritage, et qui sont proches de la retraite ou retraités. Cela implique un transfert considérable des jeunes ménages vers les plus âgés et, particulièrement, vers les retraités.
Avec une entrée dans la vie professionnelle déjà guère aisée, les jeunes peinent à se rendre acquéreurs de leur résidence principale : il en coûtait en moyenne 5 années de revenus à un couple pour acheter sa résidence principale en 2008 contre 3 en l'an 2000.


Menu

Espace Membres

Authentification

mot de passe oublié ?

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com