L'accompagnement des partenaires sociaux lors de la mise en place des régimes collectifs de protection sociale

Accueil > L’Actu archivée > Hôpitaux publics/cliniques privées : rien ne va plus

Sous-rubriques

Hôpitaux publics/cliniques privées : rien ne va plus

Afin de tenter d'enrayer la progression des dépenses de santé remboursées, la CNAM préconise l'économie de 2 Mds€ l'année prochaine. Faute de quoi, les dépenses augmenteraient de 4,3% en 2010 et le déficit pour la branche maladie de la Sécurité sociale avoisinerait alors les 15Mds€.

Pour réaliser cette économie, la CNAM a formulé 25 propositions pour 2010 parmi lesquelles la suggestion de "certains rapprochements tarifaires" entre le secteur public et le secteur privé pour "des prestations comparables".

Ce qui a ravivé la guerre des tarifs entre l'hôpital public, défendu par la Fédération Hospitalière de France (FHF) et les cliniques représentées par la Fédération de l'Hospitalisation Privée (FHP). Selon ces derniers, les tarifs du privé seraient inférieurs de près de 40% à ceux du public et l'instauration d'un "tarif unique" pour 50 prestations courantes permettrait de faire économiser 1,4Md€ par an à l'assurance-maladie.

La FHF rétorque que les exemples tarifaires donnés par les cliniques n'intègrent pas les dépassements d'honoraires et les frais d'imagerie ou de biologie (ce dont se défend la FHP). Elle souligne en outre que l'hôpital public prend en charge des patients plus coûteux car plus âgés ou souffrant de pathologies plus lourdes et qu'en gérant la très grande majorité des urgences, il réalise plus de soins non programmés.

 


Menu

Espace Membres

Authentification

mot de passe oublié ?

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com