L'accompagnement des partenaires sociaux lors de la mise en place des régimes collectifs de protection sociale

Accueil > L’Actu archivée > Economie sociale et représentativité

Sous-rubriques

Economie sociale et représentativité

Lors d'une rencontre organisée par l'Association des journalistes de l'information sociale (AJIS), l'Union des syndicats et groupements d'employeurs représentatifs dans l'économie sociale (USGERES), qui a pour objectif d'être reconnue comme une instance représentative des employeurs, a demandé au gouvernement un "Grenelle du patronat".

En effet, l'USGERES, qui revendique la place d'organisation patronale la plus représentative de l'économie sociale, comptant dans ses rangs 60 000 employeurs (associations, mutuelles, fondations, ...) et 750 000 employés, n'a pourtant aucun représentant dans les instances nationales de négociation ou de consultation du dialogue social. Pour son président, cela "n'est plus tolérable" et "pose un réel problème de démocratie sociale". Il rappelle que l'économie sociale est un secteur qui a pris beaucoup d'importance durant les 10 dernières années et qui représente l'avenir : d'après lui 400 000 emplois liés à la dépendance et au handicap seront créés dans les 5 ans.

Faute d'acquérir une légitime représentativité au sein du patronat français, le président de l'USGERES est décidé à aller porter sa réclamation devant le Conseil d'Etat.

 


Menu

Espace Membres

Authentification

mot de passe oublié ?

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com